Les 7 Soleils

"Et puis, pensez donc : Saint-Nazaire, le port, les quais, l’océan, le vent du large, les embruns qui vous fouettent le visage..."
Archibald Haddock - Les 7 Boules de Cristal

Accueil > Actu 7 Soleils > La table d’orientation Tintin et la mer

Vers les autres ports et les autres aventures...

La table d’orientation Tintin et la mer

mercredi 24 février 2010, par Jean-Claude Chemin

- Ce sera le dernier jalon du parcours de Tintin, du capitaine Haddock et de Milou à Saint-Nazaire. Mais un jalon en forme de prolongement.
- Installée en bordure de l’estuaire, la table d’orientation "Tintin et la mer" ouvrira sur les autres ports réels traversés par Tintin et sur ses autres aventures.

La table d’orientation Tintin et la mer prendra place à proximité du vieux môle. Inaugurée en 1835, cette jetée terminée par un petit phare est le plus ancien édifice portuaire de Saint-Nazaire.

A cet endroit le regard porte à la fois sur l’estuaire de la Loire et sur le large.
Les visiteurs, qui ont mis leur pas dans les pas de Tintin, en suivant l’itinéraire déjà jalonné par les six fresques sur métal émaillé, termineront ici leur promenade.

Sous leurs yeux ils auront le spectacle des bateaux qui entrent ou quittent le port de Nantes-Saint-Nazaire, à deux pas de l’écomusée où est racontée l’histoire de l’ancienne cité transatlantique.

Sculpté dans l’acier

En forme de croissant sculpté dans l’acier, d’un diamètre de 4 m, la table sera percée de treize fenêtres. Onze seront consacrées aux autres ports réels visités par Tintin et deux seront réservées à deux lieux imaginaires : celui de la chute de l’aérolithe dans L’Etoile Mystérieuse et celui du naufrage du vaisseau La Licorne (Le Secret de la Licorne et Le Trésor de Rackham Le Rouge).

Chacune de ses fenêtres sera bien-sûr disposée en fonction de la direction du lieu qu’elle symbolise. A l’intérieur, on retrouvera la reproduction d’une vignette sur métal émaillé où l’on voit Tintin en situation dans ce lieu, en plus petit la couverture de l’album concerné, les indications suivantes : nom et pays du lieu, sa situation en latitude et en longitude, la distance, en milles marins et par la mer, qui le sépare de Saint-Nazaire et, enfin, un échantillon de pierre typique de cet endroit.

Cet échantillon de pierre se retrouvera sur le planisphère découpé dans le bronze et incrusté dans un sol de béton ciré, le tout reposant sur une rose des vents découpée dans le verre et incrustée elle aussi dans le béton.

En formation

Pour la réalisation de cette table, nous souhaitons retrouver la même démarche que celle qui avait présidé à la fabrication du mini-sous-marin du professeur Tournesol pour l’exposition Tintin, Haddock et les bateaux créée à Saint-Nazaire en 1999 et désormais visible au musée Hergé à Louvain-la-Neuve.

JPEG - 54.4 ko
Jérôme Besseau, concepteur de la maquette de la table, en repérage sur le site.

Le fameux submersible imaginé par Hergé est devenue réalité grâce au travail de gens en formation à Saint-Nazaire : étudiants en construction navale du lycée Aristide-Briand, pôle productique, stagiaires de l’AFPA (Association de formation professionnelle des adultes), avant d’être habillé en noir et blanc par les peintres des Chantiers de l’Atlantique ; tous suivant scrupuleusement le dessin du prototype conçu par le professeur Tournesol.

D’ores et déjà, les enseignants en construction navale et leurs collègues de la plate-forme technologique de créativité industrielle ont manifesté leur intérêt pour le projet de table d’orientation. Si tout va bien, ce projet sera proposé aux étudiants et lycéens à la rentrée de septembre 2010.

Une borne ou une plaque, située à proximité de la table, créditera bien sûr chacun des participants (ayant-droits, concepteurs, fabricants, financeurs...) à sa réalisation.

Raccord

Notre objectif est de voir inaugurée la table d’orientation Tintin et la mer en mai ou juin 2011, c’est-à-dire avant le début de la saison touristique et à quelque trois mois de la sortie mondiale du premier des trois films que Steven Spielberg et Peter Jackson vont réaliser à partir des aventures de Tintin.

Nous serons tout à fait “raccord”, comme on dit au cinéma, puisque ce premier film, qui aura pour titre Le Secret de la Licorne, s’inspire des aventures maritimes de notre cher reporter.

Ces films seront réalisés selon le procédé de “motion capture” ou “mocap” : les mouvement des comédiens sont captés et ensuite travaillés sur ordinateur pour leur donner l’apparence des personnages créés par Hergé. Ce procédé a été mis en œuvre avec succès par James Cameron dans son film Avatars. Et, comme Avatars, les aventures de Tintin seront également projetées en 3 D.

En toute bonne logique, notre projet nazairien ne peut que bénéficier des retombées de la communication qui sera faite autour de ces films. Et, dans ce domaine aussi, Steven Spielberg et Peter Jackson s’y entendent !

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?