Les 7 Soleils

"Et puis, pensez donc : Saint-Nazaire, le port, les quais, l’océan, le vent du large, les embruns qui vous fouettent le visage..."
Archibald Haddock - Les 7 Boules de Cristal

Accueil > Actu 7 Soleils > L’Europe imaginaire d’Hergé

Conférence diaporama

L’Europe imaginaire d’Hergé

par Yves Horeau, vendredi 5 juin à Saint-Nazaire

vendredi 22 mai 2009, par Hveghi Moltus

- La République poldomoldaque, la Poldévie, la Syldavie et la Bordurie : quatre nations, minuscules certes mais authentiquement européennes.
- Elles n’ont pas encore été admises dans la Communauté au prétexte qu’elles sont imaginaires. Elles sont pourtant dûment répertoriées dans la géographie hergéenne.

Ce sont ces quatre pays que Yves Horeau, président d’honneur de l’association Les 7 Soleils, présentera vendredi 5 juin à 19 heures au cours de la conférence-diaporama qu’il donnera à Agora 1901, la maison des associations de Saint-Nazaire. Deux d’entre-eux, la Syldavie et la Bordurie, ont été, entre 1938 et 1956, le théâtre de passionnantes aventures de Tintin.

JPEG - 469 ko
Gravure syldave représentant le roi Ottokar IV
(manuscrit du XIVe siècle)

Yves Horeau, qui revendique la double nationalité française et syldave, a fait plusieurs séjours imaginaires en Syldavie, pays dont il comprend la langue. Dans sa conférence, il se propose d’abord de reprendre la question de sa localisation géographique, sujet âprement débattu avec le tintinologue roumain Dodo Nita lors de la mémorable controverse de Lavau, en septembre 2007.

Quant à l’histoire de la Syldavie, qui commence au VIe siècle, elle connaît plusieurs épisodes singuliers : ainsi le pays a été conquis par les Turcs au Xe siècle alors que la Turquie était inconnue du monde entier (le reste de l’Europe connaîtra l’invasion turque seulement au XIVe). Autre singularité : alors qu’en Angleterre la Grande Charte de Jean sans Terre inaugura en 1215 la transformation du régime féodal en régime parlementaire, cette même charte copiée par Ottokar Ier, roi de Syldavie en 1277, fut au contraire l’acte de naissance de la féodalité, “renforçant la puissance des seigneurs, fortifiant les châteaux et armant les bandes de mercenaires”.

Anschluss raté

L’histoire moderne de la Syldavie est plus classique. Comme la Roumanie, juste avant la guerre de 39-45, la petite nation échappe à une tentative d’annexion qui ressemble à un Anschluss raté. L’influence inattendue de la Belgique, son régime politique, sa langue, ses mœurs sur ce petit pays balkanique n’ont pas échappé à Yves Horeau.

En revanche, le tintinologue nantais n’a pas eu l’occasion de beaucoup voyager en Bordurie, le pays voisin de la Syldavie dont le régime policier en 1956 tolérait mal le tourisme. Aussi bornera-t-il son propos aux aspects politiques de cette étrange et belliqueuse nation que les uns prétendent dirigée par une dictature de type néo-fasciste et les autres par un potentat marxiste émule de Staline, le maréchal Plekszy-Gladtz.

La chambre jaune

Enfin, pour illustrer à quel point l’oeuvre d’Hergé, à l’instar de celle de Balzac ou de Jules Verne, suscite sans cesse de nouvelles recherches et travaux divers, Yves Horeau ne va pas manquer de faire part à son auditoire des résultats de l’étude de physique théorique qu’il a entreprise pour démontrer que le sceptre d’Ottokar -dont on croit qu’il a été catapulté par une fenêtre de la forteresse (le château Kropow) où il est gardé nuit et jour- était en réalité trop lourd pour pouvoir être projeté par le ressort dessiné par Hergé dans l’album qui lui est consacré.

Serait-ce à dire qu’Hergé a commis une erreur en ignorant les lois de la balistique ? Pas du tout ! Une autre explication est possible à ce nouveau "mystère de la Chambre Jaune", explication dont Yves Horeau donnera la primeur le vendredi 5 juin.

Afin de tirer le meilleur profit des propos de Yves Horeau on ne manquera pas de relire d’ici là les trois albums où il est question de la Syldavie et de la Bordurie : Le Sceptre d’Ottokar, L’affaire Tournesol et Objectif Lune.

- Vendredi 5 juin à 19 heures, à Agora 1901, maison des associations, 2 bis, avenue Albert-de-Mun. Entrée libre.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?