Les 7 Soleils

"Et puis, pensez donc : Saint-Nazaire, le port, les quais, l’océan, le vent du large, les embruns qui vous fouettent le visage..."
Archibald Haddock - Les 7 Boules de Cristal

Accueil > Actu 7 Soleils > Jean Randier est décédé

Membre de l’Académie de Marine et restaurateur du Belem...

Jean Randier est décédé

Il faisait partie du comité Tournesol

jeudi 6 novembre 2003, par Jean-Claude Chemin

- C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès, survenu la semaine dernière, de notre ami Jean Randier.
- Membre de l’Académie de Marine, premier commandant du Belem dont il dirigea la remise en état, Jean Randier avait participé activement à la préparation de l’exposition
Tintin, Haddock et les bateaux.

JPEG - 25.7 ko
Jean Randier en 1998 sur l’Ocean Surveyor, dans le port de Saint-Nazaire.

Notre rencontre avec Jean Randier date de 1998, à l’époque où nous mettions en place le groupe de travail qui devait plancher joyeusement sur le contenu de la future exposition Tintin, Haddock et les bateaux, et que nous allions bientôt baptiser "comité Tournesol".

Au gré d’une conversation, notre ami Jean-Paul Thomas m’avait informé de la présence sur le port de Saint-Nazaire du premier commandant du Belem restauré et, de surcroît, auteur de plusieurs ouvrages sur l’histoire de
la marine. Jean Randier, c’était lui, commandait alors l’Ocean Surveyor, un navire de recherche océanographique en attente d’affrètement, amarré quai de Méan.

Honnête homme, marin et écrivain

A l’approche de Noël, désireux que son équipage philippin passe les fêtes dans une ambiance chaleureuse, Jean Randier avait pris contact avec l’association Marine Accueil dont Jean Thomas, père de Jean-Paul, est l’un des fondateurs. C’est ainsi qu’ils firent connaissance.

Je proposais à Jean-Paul de parler à Jean Randier de notre projet et d’organiser une rencontre. Nous nous retrouvâmes dans sa cabine de l’Ocean Surveyor. J’avais apporté les albums Les 7 Boules de Cristal et Le Temple du Soleil ainsi qu’une documentation sur notre association.

Jean Randier avait bien sûr entendu parlé de Tintin, mais sans plus. L’idée de participer au comité Tournesol lui plut et il nous rejoignit dans nos ateliers. Outre son immense connaissance de l’histoire de la marine et des bateaux, attestée par les nombreux livres qu’il a publiés [1]et sa qualité de membre de l’Académie de Marine, Jean nous apporta son élégante gentillesse et ses anecdotes savoureuses.

C’est avec beaucoup de regret que, l’Ocean Surveyor ayant été vendu, nous vîmes Jean quitter Saint-Nazaire.
Nous restions cependant en contact. La dernière fois que nous nous sommes vus remonte à la rentrée 2001, à l’occasion d’une table-ronde organisée au musée de la marine de Paris dans le cadre de l’exposition Mille sabords.

Nous nous promettions alors de nouvelles rencontres. Il
n’en sera rien. S’il est un au-delà pour les honnêtes hommes, Jean Randier et Hergé doivent y poursuivre les conversations amorcées au sein du comité Tournesol à Saint-Nazaire...


[1Jean Randier est l’auteur de plusieurs ouvrages d’histoire maritime parmi lesquels "Hommes et navires du Cap Horn", "Grands voiliers français 1880-1930", "Histoire de la marine marchande française, des premiers vapeurs à nos jours", "La Royale", "Marins du pétrole", "L’Objet de Marine", etc., et des romans dont "Un mousse au Cap Horn" (Folio junior).

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?