Les 7 Soleils

"Et puis, pensez donc : Saint-Nazaire, le port, les quais, l’océan, le vent du large, les embruns qui vous fouettent le visage..."
Archibald Haddock - Les 7 Boules de Cristal

Accueil > Actu 7 Soleils > Tintin et les Amériques

Soirée thématique le 31 mars à Escal’Atlantic

Tintin et les Amériques

dimanche 12 mars 2006, par Jean-Claude Chemin

- "Tiens un départ pour l’Amérique du Sud..." constate le capitaine Haddock alors qu’en compagnie de Tintin et de Milou il déambule, dépité, le long des quais nazairiens.
- Les Amériques, celle du Nord et celle du Sud, tiennent une place importante dans les aventures de Tintin.

Hergé prend pour cadre l’Amérique dans deux albums : celle du Nord dans Tintin en Amérique, et celle du Sud dans Le Temple du Soleil. Et il invente une autre Amérique, située au sud du continent et constituée de deux états rivaux : le San Theodoros et le Nuevo Rico, territoires fictifs mais dont la géopolitique agitée emprunte à la réalité de l’époque.

Organisée dans le cadre prestigieux d’Escal’Atlantic, le centre international des paquebots de Saint-Nazaire -où a déjà eu lieu la mémorable soirée sur Tintin et les paquebots animée par Jacques Hiron-, notre prochaine rencontre tintinophile aura donc pour thème les Amériques de Tintin. Vaste et riche sujet qu’il ne serait pas raisonnable de tout traiter en une seule soirée. Aussi nous repoussons la question de l’Amérique fictive à un autre rendez-vous.

Réalité remodelée

A la différence de ses deux précédents albums où les références à la réalité sont éparpillées dans un récit dominé par la fantaisie, dans Tintin en Amérique, paru en 1931-1932, Hergé "fait déjà preuve d’une volonté certaine de s’informer rigoureusement et sérieusement. La diversité même des détails et des sources où il les puise nous prouve à l’envi que le travail de remodelage de la réalité est déjà en marche..." (Frédéric Sumois, Dossier Tintin).

Dans ses entretiens avec Numa Sadoul, Hergé revendique trois sources : un numéro spécial du Crapouillot d’octobre 1930 sur les États-Unis, le livre de Georges Duhamel Scènes de la vie future (paru en 1930), et, pour ce qui concerne les Indiens : Mœurs et histoire des Indiens Peaux rouges, de René Thévenin et Paul Coze (1928).

Modernisé en 1946, la même année que Tintin au Congo, Tintin en Amérique subit une refonte beaucoup plus importante : la personnalité de Tintin en sort affinée et la narration gagne en clarté et en rythme.

Zone blanche

Lancés sur les traces du professeur Tournesol, Tintin, le capitaine Haddock et Milou arrivent, dans Le Temple du Soleil (1947-1949), au Pérou où ils retrouvent les Dupondt envoyés par la police de Saint-Nazaire.

Le Temple du Soleil est la première histoire créée directement en couleurs par Hergé qui s’appuie sur une importante documentation réunie par Edgar P. Jacobs, le futur créateur de Blake et Mortimer, dont il s’est assuré la collaboration depuis Les 7 Boules de Cristal.

Tintin et ses compagnons arrivent donc dans un pays connu, le Pérou, dans un port connu, Callao, et emprunte la ligne de chemin de fer "la plus haute du monde" qui existe réellement. Mais dans cette course, dont l’enjeu n’est pas un trésor mais un ami, comme le souligne très justement Frédéric Sumois, ils pénètrent dans "une zone blanche sur la carte" pour finalement accéder à cette cité utopique, retirée de l’histoire et cachée du monde : le Temple du Soleil.

Dans cette aventure, constate Sumois, "Tintin s’affirme comme le représentant d’une ethnologie compréhensive et non-impérialiste, qui essaie de comprendre la vision du monde de l’autre...".

Intervenants

L’Amérique du Nord chez Hergé sera présentée par Charles-Henri de Choiseul-Praslin. Auteur de Tintin, Hergé et les autos, il a également signé l’article sur les grands trafiquants dans le hors-série de Géo sur Tintin, grand voyageur du siècle, et sur Trafic d’esclaves, le crime des crimes dans le hors-série de Sciences et Vie : Tintin et les Savants.

Et c’est Luc Révillon qui nous parlera de Tintin, le Pérou et les Incas. Historien et scénariste de bandes dessinées, Luc Révillon avait animé une de nos soirées sur le thème : Qu’est-ce qui fait courir Tintin dans les années trente ?

- Vendredi 31 mars à 20 h à Escal’Atlantic, boulevard de la Légion d’Honneur (base sous-marine) à Saint-Nazaire.
- Entrée libre mais, compte tenu du nombre limité de places, il est nécessaire de réserver en appelant le 02.40.70.07.07.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?