Les 7 Soleils

"Et puis, pensez donc : Saint-Nazaire, le port, les quais, l’océan, le vent du large, les embruns qui vous fouettent le visage..."
Archibald Haddock - Les 7 Boules de Cristal

Accueil > Actu 7 Soleils > Tintin en Roumanie

De l’estuaire du Danube à l’estuaire de la Loire

Tintin en Roumanie

mercredi 8 août 2007, par Jean-Claude Chemin

- Grand admirateur d’Hergé et de Jules Verne, Dodo Nita affirme que la Syldavie a été inspirée par la Roumanie.
- Une thèse qu’il défendra samedi 25 août à la Maison du port de Lavau.

Après Tintin à Lavau, Tintin en Roumanie. La Maison du port de Lavau accueillera Dodo Nita le samedi 25 août à 18 heures. Mentor de la BD roumaine, créateur du Salon International de la Bande Dessinee en Roumanie, dont la 17e edition s’est deroulée en mai dernier, Dodo Nita vient défendre la thèse selon laquelle Hergé s’est inspiré de la Roumanie pour imaginer la Syldavie.

JPEG - 33.8 ko
Roumanie et Syldavie : des similitudes pas seulement géographiques.

La Syldavie apparaît pour la première fois dans les aventures de Tintin avec l’album Le Sceptre d’Ottokar (1939). Une serviette oubliée sur le banc du jardin public où il s’apprête à s’asseoir conduit Tintin chez le professeur Halambique, spécialiste en sigillographie.

Intrigué par la surveillance dont fait l’objet le professeur Halambique, Tintin accepte de l’accompagner, en qualité de secrétaire, en Syldavie où celui-ci se rend pour étudier les sceaux du royaume.

Hergé transpose en fait dans ce pays imaginaire un événement qui a secoué l’Europe quelques mois plus tôt : l’invasion de l’Autriche par les troupes allemandes au cours de la nuit du 11 au 13 mars 1938. Tintin déjouera la tentative d’Anschluss de la Bordurie sur le pacifique royaume de Syldavie.

Guerre froide

La Syldavie réapparaît dans Objectif Lune (1950, parution en album en 1953). A la suite de la découverte dans son sol de riches gisements d’uranium, le gouvernement syldave a entrepris la création dun centre de recherches atomiques “exclusivement dans un sens humanitaire” précise le professeur Tournesol qui s’est vu confier la direction de la section aéronautique. C’est de ce centre de recherche, situé à Sbrodj, que partira la première expédition lunaire.

Quelques années plus tard, dans L’Affaire Tournesol (1954-56), le professeur est “invité” contre son gré par le régime bordure qui veut s’emparer à des fins militaires de son invention basée sur l’utilisation des ultrasons.

Tintin et le capitaine Haddock parviendront à le libérer de la forteresse de Bakhine où il est retenu prisonnier. Cette aventure, qui restitue le climat de la guerre froide de l’époque, nous permet d’en savoir plus sur la belliqueuse voisine de la Syldavie.

Fin connaisseur de l’histoire et de la géographie de son pays, Dodo Nita a, à la lecture de ces albums, débusqué les similitudes existant entre la Roumanie et la Syldavie, tant sur les plans toponymique, ornithologique -le seul endroit en Europe où vivent des pélicans en liberté est le delta du Danube- que linguistique, historique et géographique.

Un cocktail

C’est cette thèse qu’il expose dans une plaquette éditée à l’occasion du centenaire de la naissance d’Hergé et qu’il a dédié notamment à André Szakvary, le traducteur des aventures de Tintin en roumain.

C’est la thèse qu’il viendra défendre le 25 août prochain à l’occasion de son passage dans note région, à l’invitation de notre ami Henri Gillet, directeur des Nouvelles de Roumanie.

“La Syldavie a été inspirée par la Roumanie. Pas exclusivement par la Roumanie, nuance Dodo Nita. Soyons clair : il est évident que la Syldavie est un cocktail Europe centrale et balkanique”.

Samedi 25 août à 18 heures, Maison du port de Lavau, entre Nantes et Saint-Nazaire. Entrée libre.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?