Les 7 Soleils

"Et puis, pensez donc : Saint-Nazaire, le port, les quais, l’océan, le vent du large, les embruns qui vous fouettent le visage..."
Archibald Haddock - Les 7 Boules de Cristal

Accueil > Actu 7 Soleils > Le général Alcazar acquitté !

Jugé en cour d’assises de Loire-Atlantique

Le général Alcazar acquitté !

mercredi 2 janvier 2002, par Jean-Claude Chemin

- Accusé de complicité d’enlèvement et d’actes de barbarie sur la personne du professeur Tournesol, le général Alcazar a comparu du 19 au 23 novembre 2001 devant la cour d’assises de Loire-Atlantique.
- Une première dans l’histoire de la bande dessinée et de la justice française !

JPEG - 280.3 ko
L’entrée de l’accusé.
Photos Dominique Macel
JPEG - 179.6 ko
L’avocat du professeur Tournesol.
JPEG - 243.7 ko
Au banc des témoins : le garagiste des environs de Saint-Nazaire, le commissaire de police de Saint-Nazaire, un gendarme belge.
JPEG - 254.7 ko
La salle d’audience.
JPEG - 257.8 ko
L’installation des jurés qui ont été tirés au sort.

Le procès, qui s’est déroulé dans la salle des assises du tribunal de grande instance de Nantes, a été mené dans le strict respect de la procédure. La cour était compétente pour juger cette affaire, une partie des faits reprochés au général Alcazar s’étant déroulée à Saint-Nazaire (cf. Les 7 Boules de Cristal).

C’est, en effet, dans le bassin du port nazairien qu’a été retrouvée la voiture des ravisseurs du professeur Tournesol. Et c’est à ce même endroit que Tintin et le capitaine Haddock ont revu le général Alcazar au moment où celui-ci s’apprêtait à embarquer à bord d’un paquebot pour l’Amérique du Sud.

Compétente

L’acte d’accusation a été établi sur la base des arguments fournis par Yves Horeau, éminent tintinologue -il est l’auteur du best-seller Tintin, Haddock et les bateaux- et président d’honneur de l’association Les 7 Soleils.
Les textes du procès ont été écrits par des avocats des barreaux de Nantes et de Saint-Nazaire.

Les différents rôles étaient tenus par ces avocats et par des membres du personnel du palais de justice et des comédiens professionnels et amateurs, réunis par Bernard Chanteux, fondateur de la compagnie nazairienne TAT (Théâtre artisanal transgénique). Bernard Chanteux avait signé la mise en scène du procès et assurait avec autorité la présidence des audiences.

JPEG - 286.1 ko
Le tribunal examine un élément important du dossier.
JPEG - 393.2 ko
Pièce à conviction : un morceau de la voiture des ravisseurs.
JPEG - 390 ko
Déposition de l’expert psychiatre.
JPEG - 344 ko
Le témoignage de Mme Yamilah et du fakir Ragdalam.
JPEG - 290.6 ko
Plaidoirie du défenseur du général Alcazar.

Grands procès

Côté médias, le procès a été notamment suivi par Dominique Lemarié, dessinatrice judiciaire dont on peut voir les croquis sur les chaînes publiques lors des grands procès.

JPEG - 184.2 ko
Pendant le témoignage du commissaire de police de Saint-Nazaire.
dessin D. Lemarié

Tirés au sort parmi le public, les jurés ont voté l’acquittement du général Alcazar.

JPEG - 327.1 ko
Coup de théâtre : prise de bec entre Peggy Alcazar et son époux alors que le verdict vient d’être rendu.

L’association Les 7 Soleils a versé l’intégralité de la recette des quatre représentations de ce procès à Avocats sans frontières, association qui œuvre pour la tenue de procès justes et équitables dans les pays où l’état de droit est inexistant ou menacé.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?