Les 7 Soleils

"Et puis, pensez donc : Saint-Nazaire, le port, les quais, l’océan, le vent du large, les embruns qui vous fouettent le visage..."
Archibald Haddock - Les 7 Boules de Cristal

Accueil > Tintinophilie > La vie de Percy Fawcett a séduit plus d’un créateur

De Hergé à Georges Lucas en passant par Peter Fleming

La vie de Percy Fawcett a séduit plus d’un créateur

mercredi 22 mars 2017, par Ricardo Uztarroz

- Hergé n’est pas le seul à avoir été frappé par le destin de Percy Fawcett, disparu en 1925 dans l’Amazonie brésilienne où il était parti à la recherche d’une cité inconnue.
- Dernier créateur à s’intéresser à la vie de l’explorateur : James Gray dont le film The lost City of Z est en ce moment sur les écrans.

JPEG - 9.3 ko
Percy Fawcett.

Le sort de l’explorateur anglais, qui n’a jamais été élucidé malgré les nombreuses expéditions parties à sa recherche et dont la dernière remonte à 2004, a surtout alimenté jusqu’à la fin des années cinquante toute une littérature « pulp fiction » pour adolescents et d’innombrables bandes dessinées aux Etats-Unis, qui furent à l’origine de l’archétype de « l’aventurier » toujours en vigueur de nos jours.

C’est notamment dans ces romans, vite écrits et vite lus, dont il était très friand, que George Lucas a puisé l’idée de son Indiana Jones dont les aventures ont été mises en scène par Steven Spielberg

En France, en 1954, porté par cette vague, l’écrivain culte des jeunes garçons d’alors, Henri Verne, écrit son Sur la piste de Fawcett (Marabout Junior). Son héros Bob Morane ne reviendra pas tout à fait bredouille de sa périlleuse aventure. A défaut d’avoir résolu l’énigme de la disparition, il a en revanche trouvé la cité inconnue. Le roman se termine sur cette morale qui laisse perplexe : « Dans le fond, la terre entière n’est elle-même qu’une vaste cité perdue ».

On peut aussi se demander si l’expédition de Percy Fawcett n’a pas suggéré à l’énigmatique écrivain anarchiste allemand exilé au Mexique, B. Traven, l’argument de son célèbre Trésor de la Sierra Madre, publié en 1927 -trois hommes en quête d’une improbable mine d’or- que John Houston adapta au cinéma vingt ans plus tard, aujourd’hui film culte dans le genre aventure.

JPEG - 31.1 ko
L’archétype de l’aventurier.

Mais c’est surtout un livre, Un aventurier au Brésil, de Peter Fleming, frère du père de James Bond, paru en 1933, qui contribua à la notoriété universelle de Percy Fawcett. Dans un style facétieux, l’auteur, considéré aujourd’hui comme l’un des fondateurs de la littérature de voyage, relate l’expédition partie à la recherche des traces de Percy Fawcett. Très vite, l’expédition prit une tournure loufoque et le livre fut, en conséquence, un succès de librairie.

Percy Fawcett a aussi inspiré à Conan Doyle son Monde perdu qui a inspiré, à son tour, le film Jurassic Park.

Enfin, l’explorateur Eliah Corbett qu’évoque Hugo Pratt dans son Corto Maltese, Toujours plus loin, têtes de champignons, publié, pour la première fois, dans un numéro de Pif Gadget en 1970, n’est autre que Percy Fawcett.

La vie de Percy Fawcett est le sujet du dernier film de James Gray : The lost City of Z actuellement sur les écrans.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?