Les 7 Soleils

"Et puis, pensez donc : Saint-Nazaire, le port, les quais, l’océan, le vent du large, les embruns qui vous fouettent le visage..."
Archibald Haddock - Les 7 Boules de Cristal

Accueil > Actu 7 Soleils > Hergé, l’invention d’une oeuvre

Conférence de Benoît Peeters

Hergé, l’invention d’une oeuvre

Vendredi 17 novembre dans le cadre des rencontres littéraires Meeting

samedi 11 novembre 2017

Organisées par la Maison des Ecrivains étrangers et Traducteurs (Meet) de Saint-Nazaire, les rencontres littéraires Meeting ont pris cette année pour villes de référence Lima et Lisbonne. Lima dont le port, Callao, a été un temps la destination finale des paquebots qui partaient de Saint-Nazaire.
Raisons suffisantes pour que la Meet et Les 7 Soleils, qui fêtent toutes les deux leur trente ans, reçoivent ensemble Benoît Peeters.

C’est à bord d’un de ces paquebots qu’embarque à Saint-Nazaire, dans l’album Les 7 Boules de Cristal, le général Alcazar. Et dans Le Temple du Soleil, c’est sur le port de Callao que, lancés sur la piste des ravisseurs du professeur Tournesol, Tintin, Haddock et Milou retrouvent les Dupondt envoyés à leur aide par la police de Saint-Nazaire.

Ecrivain, scénariste et grand spécialiste de l’oeuvre d’Hergé, Benoît Peeters interviendra le vendredi 17 novembre à 18 h sur Hergé, l’invention d’une oeuvre (la période 1929-1950) et participera le samedi 18 à 14 h 30 à une table-ronde avec l’écrivain malien Ousmane Diarra sur le thème de cette quinzième édition de Meeting : Vers l’avenir.

« Bien qu’issu d’un milieu aux convictions étroites, Hergé (1907-1983) est parvenu à donner naissance à une œuvre ouverte et universelle » souligne Benoît Peeters qui constate que « des albums comme Le Lotus bleu, Le Sceptre d’Ottokar ou L’Affaire Tournesol demeurent aussi lisibles que s’ils avaient été dessinés hier, alors qu’ils s’appuient sur des événements historiques précis ».
Car, pense l’auteur du Monde d’Hergé,« comme tous les vrais classiques, les Aventures de Tintin entretiennent un rapport magique avec le temps. C’est sans doute le vrai secret de la « ligne claire », cette forme d’épure graphique et narrative par laquelle on définit souvent l’œuvre d’Hergé. »

Jamais un art mineur

Une autre chose a frappé Benoît Peeters : « Si l’on pense au peu de considération dont la bande dessinée bénéficia jusque très tard, c’est de voir l’incroyable investissement de l’auteur dans son travail. »
Biographe, avec Hergé, fils de Tintin, du créateur du célèbre reporter, Benoît Peeters estime que pour celui-ci « la bande dessinée ne fut jamais un art mineur. Hergé voulut tout faire entrer dans ses albums : ses curiosités et ses angoisses, ses passions et ses rêves, sa sensibilité au siècle ».
Ainsi, quelques semaines avant sa mort, Hergé déclarait y avoir mis toute sa vie. « Il y avait mis en tout cas la plus belle part de lui-même » souligne Benoît Peeters.

Les Cités obscures

Né à Paris en 1956, ancien élève de Roland Barthes, Benoît Peeters est écrivain, scénariste et théoricien de la bande dessinée. Outre Le Monde d’Hergé (Casterman, 1983), Hergé, fils de Tintin (Flammarion, 2002) il est aussi l’auteur de Lire Tintin, les bijoux ravis (Les Impressions Nouvelles, 2007).
Avec le dessinateur François Schuiten, Benoît Peeters a conçu la série de bandes dessinées Les Cités obscures (quinze albums parus aux éditions Casterman et traduits en de nombreuses langues) ainsi que le diptyque Revoir Parisi.
Benoît Peeters est également l’auteur de la première biographie du philosophe Jacques Derrida (Flammarion, 2010) et de Valéry, tenter de vivre (Flammarion, 2014).

Au LIFE, base-sous-marine de Saint-Nazaire.
Entrée libre.


Renseignements sur http://www.meetingsaintnazaire.com/-2017-Vers-l-avenir-.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?