Les 7 Soleils

"Et puis, pensez donc : Saint-Nazaire, le port, les quais, l’océan, le vent du large, les embruns qui vous fouettent le visage..."
Archibald Haddock - Les 7 Boules de Cristal

Accueil > Actu 7 Soleils > Destination les Amériques avec Tintin

Rencontre tintinophile à Escal’Atlantic

Destination les Amériques avec Tintin

lundi 10 avril 2006, par Stéphane Minche

En route vers les Amériques ! C’est le thème des animations d’Escal’Atlantic pour cette saison 2006. La soirée du 31 mars s’inscrivait donc tout à fait dans ce thème. Avec pour guide notre infatigable reporter.

JPEG - 28 ko
Embarquement pour les Amériques : Tintin (absent de la photo), Charles-Henri de Choiseul-Praslin, Luc Révillon.
Photo Dominique Lebugle.

Reconstitué à l’intérieur de la base sous-marine de Saint-Nazaire, le paquebot Escal’Atlantic invite au voyage à travers l’histoire et la légende des grands transatlantiques.

Charles-Henri de Choiseul Praslin, l’auteur du livre Tintin, Hergé et les autos et d’articles sur les trafics dans les hors-série de Géo et de Sciences et Vie, s’est attaché à montrer avec beaucoup de précision les évolutions dans le dessin et dans le contenu entre la première version en noir et blanc de Tintin en Amérique, publiée en 1932 et la reprise de cette aventure en album couleur en 1946.

Entre ces deux dates, le monde a connu de terribles bouleversements et Hergé avancé dans la maîtrise de son art. Il abandonne la fantaisie des premières aventures pour aller vers une bande dessinée plus adulte.

Lisibilité

Historien et scénariste de bande dessinée, Luc Révillon a mis en évidence les sources utilisées par Hergé, aidé par Edgar-Pierre Jacobs, pour écrire et dessiner Le Temple du Soleil. Il a montré que lorsqu’il lui arrivait de commettre des écarts par rapport à la réalité ethnographique ou archéologique, c’était souvent dans le but de servir la lisibilité du récit.

La communication de Luc Révillon au public d’assister à un échange de haute tenue entre le conférencier et une auditrice qui prépare une thèse en Sorbonne sur la culture mochica.

La civilisation mochica, à laquelle Hergé emprunte certains accessoires, est bien antérieure à la civilisation inca qui se se développa aux XVe et XVIe siècles, jusqu’à l’arrivé des conquistadors espagnols. Elle remonte en effet aux six premiers siècles de notre ère.

Mochica

Mais comment en faire reproche à Hergé alors que cette datation a été établie entre la fin des années 1940 et le début des années 1950, c’est-à-dire après la parution des 7 Boules de Cristal et du Temple du Soleil ?

Le public est sorti enchanté de cette soirée où la qualité des interventions a été en parfaite résonance avec celle du lieu.

On ne peut que souhaiter de nouveaux embarquements à bord d’Escal’ Atlantic : vers le San Theodoros -n’oublions pas que le général Alcazar a pris le bateau à Saint-Nazaire pour rejoindre son pays- et, en 2007, vers Shanghai et la Chine puisque l’Asie sera la destination du paquebot d’Escal’Atlantic pour l’année prochaine.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?