Les 7 Soleils

"Et puis, pensez donc : Saint-Nazaire, le port, les quais, l’océan, le vent du large, les embruns qui vous fouettent le visage..."
Archibald Haddock - Les 7 Boules de Cristal

Accueil > Qui sommes-nous ? > Dans les pas de Tintin, du capitaine Haddock et de Milou

A Saint-Nazaire !

Dans les pas de Tintin, du capitaine Haddock et de Milou

L’hommage de Saint-Nazaire à Hergé

lundi 23 février 2004, par Jean-Claude Chemin

- Association à but non lucratif (loi de 1901) créée en 1986, l’association Les 7 Soleils a pour objet de perpétuer le souvenir du passage de Tintin, du capitaine Haddock et de Milou à Saint-Nazaire.

Hergé relate le passage de Tintin, du capitaine Haddock et de Milou dans l’album Les 7 Boules de Cristal.
Concrètement, l’association Les 7 Soleils a entrepris, avec l’accord et le soutien de la Fondation Hergé, de reconstituer leur parcours nazairien en implantant six reproductions géantes, sur métal émaillé, de vignettes tirées de l’épisode nazairien des 7 Boules de Cristal. Ces reproductions sont donc autant de jalons de ce parcours.

Cinq de ces "jalons" sont déjà en place qui ont été respectivement inaugurés en janvier 1995, mai 1996 et juin 2003. Le sixième sera posé pour le 12 juin 2004. Alors, le projet "Tntin à Saint-Nazaire" sera achevé pour sa partie nazairienne.

Car il est également prévu d’installer à Callao, au Pérou, une reproduction géante d’un dessin tiré des premières pages de l’album Le Temple du Soleil. Au début de cet album, nos amis se retrouvent en effet à Callao, le port de Lima, où ils sont rejoints par les Dupondt qui ont été envoyés... par la police de Saint-Nazaire !

Un projet culturel et touristique

Cet hommage nazairien à l’oeuvre de Hergé a une double dimension : culturelle et touristique.

Tintin et ses compagnons sont lancés à la poursuite des ravisseurs du professeur Tournesol dont on apprendra qu’ils s’agit d’Incas. C’est donc tout naturellement que Hergé les fait passer par Saint-Nazaire, où a été vue la voiture des ravisseurs. Car Saint-Nazaire a été, jusqu’à la dernière guerre, tête de ligne de la Compagnie Générale Transatlantique pour l’Amérique centrale avec correspondances, via le canal de Panama, pour la côte pacifique de l’Amérique du sud, dont Callao.

Or la guerre, en détruisant la ville à 85%, a effacé pratiquement toutes traces de cette époque, si l’on excepte la façade de l’ancienne gare de chemin de fer et des noms de rues : Santander, Mexico, Veracruz, La Havane, sur lesquels on pourrait s’interroger si on ignore qu’il s’agit des noms des destinations des paquebots qui partaient de Saint-Nazaire.

Les dessins de Hergé viennent donc témoigner dans le paysage urbain de cette période fondatrice de la ville moderne. Car c’est de l’ouverture de la ligne transatlantique, en avril 1862, que découla, dans les mois qui suivirent, l’implantation des chantiers de construction navale qui font, toujours aujourd’hui, le renom de Saint-Nazaire.

Sur le plan touristique, le projet Tintin à Saint-Nazaire propose une manière originale de découvrir la ville et le port puisqu’il s’agit d’inviter les visiteurs à effectuer un parcours dans la réalité, dans l’histoire et dans l’imaginaire en compagnie des plus attachants des guides : Tintin, le capitaine Haddock et Milou.

Des actions

Afin d’établir la notoriété du projet Tintin à Saint-Nazaire et de réunir le plus large public autour de cet hommage nazairien à l’oeuvre de Hergé, l’association Les 7 Soleils a été, depuis 1992, à l’initiative de nombreuses actions.

Parmi les plus retentissantes, citons le procès du général Alcazar, en novembre 2001, devant la Cour d’Assises de Loire-Atlantique. Le général Alcazar était poursuivi pour complicité dans l’enlèvement du professeur Tournesol et complicité d’actes de barbarie sur les membres de l’expédition Sanders-Harmuth.

La cour d’assises de Nantes était tout à fait compétente pour juger cette retentissante affaire puisqu’une partie des faits reprochés au général Alacazar auraient pu être commis à Saint-Nazaire où Tintin l’aperçoit au moment où celui-ci s’apprête à embarquer à bord d’un paquebot pour l’Amérique du sud et alors que la voiture des ravisseurs du professeur Tournesol a été retrouvée dans un des bassins du port. A l’issue de ce procès, donné à quatre reprises, le jury choisi parmi les spectateurs l’a à chaque fois acquitté.

Autre action spectaculaire à l’initiative de l’association Les 7 Soleils : la création de l’exposition Tintin, Haddock et les bateaux en mai 1999 à Saint-Nazaire où elle a reçu plus de 70 000 visiteurs.

Sous le titre Mille sabords ! cette exposition a été reprise en 2001 au Musée national de la Marine de Paris où elle a été vue par plus de 300 000 personnes -un record historique pour le musée ! Elle a inspiré l’exposition sur Tintin et la légende de la mer présentée à Barcelone de juin 2003 à janvier 2004. Elle est reprise au musée de la Marine de Greenwich à compter du 31 mars 2004.

Un livre

Cette exposition a donné lieu à la publication de l’album Tintin, Haddock et les bateaux, écrit par notre président d’honneur Yves Horeau. Ce livre a été traduit depuis en néerlandais, catalan, castillan, et sera bientôt lisible en anglais.

Des manifestations publiques

Chacune de ces manifestations est ouverte au plus large public. Elles sont a chaque fois rehaussées par la présence de l’Harmonie de Moulinsart qui a tissé, depuis 1995 et l’inauguration de la première reproduction géante, des liens étroits avec l’orchestre d’harmonie de Saint-Nazaire.

L’association Les 7 Soleils associe à chacune de ses manifestations le maximum de talents. Ainsi, lors de l’inauguration, en juin 2003, des deux reproductions installées dans la base sous-marine, un plateau artistique de 150 personnes a réuni les musiciens de l’orchestre d’harmonie de Saint-Nazaire, le groupe Chantons ensemble, les élèves de l’école municipale de danse, les comédiens des compagnies TAT et Rêves de Loire.

L’association Les 7 Soleils organise aussi des conférences publiques sur l’œuvre de Hergé. C’est ainsi qu’elle a accueilli Philippe Goddin venu présenter sa monumentale Chronologie d’une œuvre.

Des partenaires

Ce projet ne peut être mené à bien que s’il réunit des partenaires convaincus de son intérêt sur le plan touristique et culturel. Se sont déjà ralliés au projet Tintin à Saint-Nazaire :

Des partenaires financiers :

- des entreprises : GTM, Alstom Chantiers de l’Atlantique,
- une banque : Caisse d’Epargne des Pays de la Loire
- des entités à caractères économique : Chambres de Commerces et d’Industrie de Nantes et de Saint-Nazaire, Port autonome de Nantes et de Saint-Nazaire,
- des collectivités publiques : Ville de Saint-Nazaire, Département de Loire-Atlantique, Communauté de l’Agglomération nazairienne et de l’Estuaire (CARENE),
- la Communauté européenne (fonds Feder).

Des partenaires dans la réalisation :

- la Fondation Hergé,
- les studios de Moulinsart S.A.
- le Pôle projets et les différents services de la Ville de Saint-Nazaire,
- la Délégation au développement de la région nazairienne (DDRN),
- l’agence de communication nantaise Double Mixte,
- l’agence nazairienne Cap Images (régie, décors, expositions),
- la Serrurerie Nazairienne (SNA),
- Bretagne Émaillage.

Pour nous joindre

Les 7 Soleils
10, chemin des Infirmières
F44600 Saint-Nazaire

Mél. : contact@7soleils.org

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?